{ Mon Panier }

Fermer

Les secrets de la Tasse Volt

La tasse Volt est un peu comme une madeleine de Proust. Ses lignes et ses courbes sont si justes, si pures que l’on croirait l’avoir toujours connue. Elle naît de l’imagination de notre céramiste Grégoire Scalabre, funambule aguerri dansant sur un fil ténu entre artisan céramiste et artiste sculpteur. Il découvre la terre à l’atelier de tournage et modelage de l’école où il est pensionnaire de 10 à 15 ans pour ne plus jamais la quitter. Un rapport sacré semble les unir. Comme Holmes et Watson. Blake et Mortimer. Une forme d’évidence.

Il aborde la terre de différentes façons. Utilitaire dans un premier temps, attiré par l’architecture et le dessin industriel, il façonne la terre en créant des pièces aux formes dépouillées qui lui confèrent des airs d’essentiels. Puis dans un second temps, porté par la recherche et la volonté de dompter sa matière, Grégoire se tourne vers la sculpture. Aujourd’hui il nous confie en exclusivité sa tasse Volt, une pièce éternelle.

 

Esquisse d'une pièce intemporelle

 

Grégoire imagine les lignes souples et impeccables de la tasse Volt

 

Tout commence à l'atelier par une pile de petits carnets qui gardent amoureusement les créations de leur maître. Des carnets de croquis et d'inspiration, la bibliothèque de Grégoire en déborde ! L'un d'entre eux est entièrement consacré à la Volt, à sa coupelle et à sa tasse. L'idée de concevoir une pièce en deux parties qui s'imbriquent et s'épousent à la perfection est née de cette recherche.

 

Du dessin au produit fini

 

Afin de respecter au mieux les lignes fines de la Volt, Grégoire a fabriqué un moule dans lequel il coule la terre sous forme liquide. Une fois moulée, la tasse part en séchage, le temps pour l'eau contenue dans la terre coulée de s'évaporer. Vient alors la première cuisson dans un four dont la température monte progressivement pour atteindre un palier autour de 1000°celsus.

 

 

La tasse Volt sort du four et se révèle dans son blanc mat imitant le grain du marbre ou du plâtre. On parle alors du biscuit de porcelaine, prêt à être émaillé !

 

Émaillage de la Volt

 

 

Désémaillage du socle de la tasse

 

Pourquoi émailler pour finalement désémailler ? Votre question s'entend !

Sachez qu'il ne s'agit pas de désémailler la tasse dans sa globalité mais uniquement un petit cercle situé sous la tasse, la partie qui sera en contact avec la soucoupe sur laquelle elle repose afin de permettre une meilleure adhérence. 

La Volt est alors prête pour une deuxième cuisson qui permettra aux métaux compris dans l'émail de fondre et de se lier à la terre !

Voyez plutôt le résultat...

 

 

 

Tasse Volt, disponible ici

  

tasse volt gregoire scalabre

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant toute publication

Bonjour !

Entrez votre adresse email pour être le premier informé !

INSÉREZ VOTRE RECHERCHE